Un petit tours

Bonjour à tous,

Je me rend compte que ça fait un bon moment que je ne suis pas passé par ici. Peut être moins le temps, peut être moins le besoin je ne sais pas trop. Mais aujourd’hui j’ai trop de choses en tête et il faut que ça sorte.

Mon article va peut être vous surprendre…

Ici je déverse le trop plein d’idée, d’interrogations etc que je peut avoir dans ma tête, vous avez donc surement l’impression que je suis quelqu’un de profondément mal dans sa peau et malheureuse. Il y à un peut de sa mais pas que.

Si certaines d’entre vous me connaissent dans la vraie vie vous direz que c’est le contraire je sourit tout le temps je ne raconte jamais mes malheurs ou en les minimisant, en souriant, en disant se n’est pas grave… J’ai toujours un sourire et un bonjour pour tous le monde, j’ai toujours du temps pour écouter.

C’est un peut les deux.

Je sais que pour beaucoup de mes amis avec F. on forme un couple idéal, on est LE couple que tous le monde veut. En apparence oui. En apparence on est toujours du même avis, on se fait des câlins, des bisous, on s’appel Mon Coeur, on demande l’avis de l’autre…

En apparence mes fils sont des anges blonds au yeux bleus

En apparence je suis fière de mes rondeurs

En apparence je suis une mère au foyer épanouis.

Mais comment on dit déjà? Ah oui : Il ne faut pas se fier aux apparences.

Se ne sont que ça justement : des apparences

Je ne suis pas la plus malheureuse des femmes, je ne suis pas la plus heureuse.

J’ai mes soucis comme tout le monde. Et si ils ne me semblent pas insurmontables c’est que j’en est connu des pires. Avec F. on se prend la tête, ou pour être honnête je lui prend la tête. Ce n’est par par ce qu’il me trouve belle, qu’il me dit « je t’aime » , qu’il va chercher le pain et qu’il s’occupe des enfants qu’il est parfait.

J’assume mon poids, je n’en suis pas fière, je fais avec ce n’est pas la même chose. Comme toute les femmes, ou presque, j’aimerais retrouver ma taille de jeune fille.

Je n’étale pas mes problèmes auprès de tout le monde, écouter ceux des autres et une façon de ne plus penser aux miens.

Ça me joue des tours bien sur. Je n’est que rarement de l’aide puisque personne ne s’attend à se que j’en demande. Je reste avec mes questions dans ma tête.

Mais toutes ses questions, toute ses insomnies à cause de problèmes insoluble ne m’ont jamais empêcher de prendre soins de mes enfants. Je me suis toujours levée pour leurs donner leur petits déjeuner, j’ai toujours fait en sorte qu’ils aillent à l’école si ils ne sont pas malade. Même si JE suis malade, je me débrouille. Même quand j’ai eut un aphte tellement gros que le médecin n’avais jamais vu ça, même quand j’ai une migraine, même quand j’ai une bronchite je me lève et je les emmènent à l’école.

Peut être que je ne devrais pas, peut être que c’est trop. Mais c’est ma fierté à moi. Même quand sa ne va pas les enfants ont se d’ont ils ont besoins.

C’est ma façon d’être une bonne mère, qu’ils aient une vie aussi « normal » que possible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s