Zèbre

C’est le nom que Jeanne SIAUD-FACCHIN donne aux enfants surdoués.  Il y a tellement de noms pour eux, tous plus ou moins connoté que celui là me plaît par sa neutralité.

Au final ce diagnostic m’a aidé à le comprendre et à comprendre ses réactions. A savoir que si il pigne cri hurle c’est « à cause  » de ça. Qu’il ne fait pas exprès pour m’énerver, que oui l’envoyer se calmer dans sa chambre c’est une bonne idée.  Et que non ça ne lui passera pas ! C’est bizarre mais savoir qu’il réagira toujours de cette façon, que ce n’est pas la peine d’attendre un changement, permet de relativiser. Je ne suis plus dans l’attente.
Je ne sais pas si le diagnostic à vraiment changé quelques choses pour lui. Il a fait des cours de maths avec les CE1 au moins une fois. Mais je ne sais pas si il y en a eut d’autres. 
Il ne saute pas de classe. Trop immature.  Il ne se prend pas assez en main. Il attend toujours des ordres de la maîtresse.  Même à la maison il n’est pas du tout autonome…  Mais il veut avoir sa carte pour sortir tout seul de l’école. Du coup il veut absolument nous montrer qu’il est grand. J’hésite.  J’ai à la fois envie de lui plaire confiance et à la fois un peu peur.

On verra se que ça donne l’année prochaine.