« defis ronde » libertée, égalitée, fraternitée c’est aussi pour les grosses

Aujourd’hui je ne vais pas vous montrer de photos ni vous parlez d’une pièce de ma garde robe. Je vais vous parlez de mes motivations, de pourquoi je fais se défi, pourquoi j’ai envie de me battre pour cette cause, pourquoi tous se que je vois, lis entend me révolte.

Récemment j’ai lut plusieurs articles de « presse » qui m’ont fait me hérisser, si vous me suivez sur FB vous avez pu voir mes partages. Pour les autres voici les articles

Une femme qui perd du poids par ce que son fils de 6 ans le lui demande

Alyssa Milano traité de grosse

un homme qui s’insurge car on à osé l’assoir à côté d’un obèse

Vous je ne sais pas mais moi ça me hérisse de voire des choses pareil. Tous le monde doit faire la même taille, tous le monde doit être beau sur une photo de magazine, tous le monde doit répondre aux attentes de notre société.

Eh bien moi la société je l’emmerde! Et ça ne date pas d’aujourd’hui croyez moi! J’ai toujours été ronde, j’ai toujours eut de la poitrine et du ventre. Enfin toujours non mais depuis mes 13 ans c’est comme ça. J’ai été moqué aussi il ne faut pas croire, j’ai fait un BEP et un bac pro mode, j’avais une prof super sympa mais super, super, super maigre, donc forcement mes formes ne plaisaient pas.  Chaque années on devaient faire un défilé pour les portes ouvertes du lycée, ma dernière année on avait comme thème la Russie, on m’a proposé un espèce de truc trop moche, une forme qui n’en était pas une et un tissus vert moi qui est une sainte horreur du vert, depuis je l’aime encore moins. Les profs ne voyaient pas pourquoi je n’avançait pas plus vite sur le projet, j’ai même été convoquée par ce que ça n’allait pas du tout, j’ai bien dut leurs dire que je haïssait leur « truc » et voilà pas qu’on me dit « mais tu comprend Aela, avec ta morphologie, tu ne peut pas mettre du vêtement près du corps et de volant ». Devinez la première chose que j’ai fait en rentrent chez moi? Je suis passez chez Pimkie m’acheter un pull en coton rose dégradé près du corps et une jupe forme jupon rose foncé et elles ont eut le culot de me dire que ça m’allait bien! Par contre j’ai toujours du porter se « truc » Et pourtant j’étais belle à l’époque. Cette phrase je crois que je m’en souviendrais toute ma vie. Tous les jours de ma vie je me révolte contre ça. Depuis se jours je suis en colère contre toutes c’est personnes qui pensent qu’on doit s cacher par se qu’on à le culot d’avoir des formes. Par ce qu’on est pas des planches à pain, par ce qu’on dépasse! Depuis se jours je suis fière de dire que je m’habille comme je le veut! Non pas comme je le peut mais comme je le veut.

Je leurs dit merci de m’avoir montré cette forces que j’ai en moi, et merci à mon corps d’être se qu’il est pour me permettre de me remettre en question, de me pousser à investiguer toujours plus loin sur le net ou dans les magasins pour trouver des choses que les autres n’ont pas.

Si je faisait toujours un 40 comme à l’époque du lycée j’aurais moins de défis à relever. Et j’aime les défis. Donc oui d’une certaine manière j’aime mon corps et j’en suis fière. Fière qu’il ne soit pas comme les autres, fière des défis qu’il me pousse à relever. Car ou je suis fière de moi quand j’arrive trouver se que je cherche.

Alors oui c’est plus dure, mais il ne tiens qu’à nous de faire changer les choses. Il ne tiens qu’à nous d’oser dire « merde » à tous ceux qui veulent nous faire entrer dans leurs cases. Il ne tiens qu’à nous d’enfin sortir du placard. Je suis sur qu’on est beaucoup qui dans le privé nous disons qu’on est bien tel qu’on est, mais qui en société disons que oui oui on va y penser au régime. Moi je ne le fait plus. Moi je dis que je suis bien comme ça, que si ça ne plait pas on à qu’à regarder ailleurs. Et je crois que les gens ont compris par ce qu’on ne me demande plus rien. Samedi je suis allez à la piscine. Et personne ne m’a rien dit. Bah non vu que je ne me cachait pas. Je jouait avec mes fils. Surtout le petit vu qu’il avait peur mais là n’est pas la question. J’étais avec une copine, ronde aussi, et on c’est éclatée comme des folles, on va même avoir le culot d’y retourner.

C’est comme ça qu’on peut changer les choses! En se montrant, en montrant à tous le monde que non n’est pas des sous femmes, on peut être belle et bien habillée. Et on à en plus là chance de pouvoir faire se qu’on veut sans suivre la mode car il n’y en à pas pour nous!

Alors VIVE LES GROSSES!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s