L’école nouvelle version

Dans un article précédent je vous parlait de mon grand qui était en moyenne section et pour qui ça ne se passait pas très bien.

Et tout à changé cette année!

Il à changé de classe et donc de maîtresse! La nouvelle et génial! Je ne dit pas ça à la légère. Elle est vraiment super. C’est la première personne qui me dit, et donc s’en rend compte, que cet enfant est sensible et aime apprendre. Personne ne m’avait jamais dit ça de lui, en dehors de la famille. Nous on le sait tous ça. On le dit tout le temps aux gens qui nous disent qu’il est infernal. Tous le monde nous donne le « bon conseille » de le mettre au judo, karaté, rugby etc… Mais moi je sais bien que ce n’est pas ça qu’il lui faut.  Je sais que c’est un petit garçon sensible, qui à juste du mal à gérer ses émotions, qui est pleins d’énergie et ne sais pas quoi en faire. Et têtu aussi!

Cette maîtresse là à compris que les enfants de 5 ans ont besoins de bouger. Un jour que moi et son père l’emmenions à l’école, son père lui à dit de se calmer d’arrêter de faire le fou. Elle lui à dit que les enfants ont besoins de bouger. J’ai adorer l’entendre dire ça.

K (je vais l’appeler comme ça mon grand pour l’instant je ne sais pas comment faire) me dit tous les jours qu’elle est gentille, et que celle de l’année dernière c’était « qu’une grosse méchante ».

Je n’angoisse plus de le laisser à l’école, je sais qu’il va être bien traiter, bien compris. Je n’angoisse plus quand je vais le chercher, je ne me demande plus se qu’il à encore fait comme bêtise. J’ai un grand sourire de la maîtresse.

Ça fait du bien, ça fait plaisir.

J’ai faillit en pleurer se matin quand elle m’a dit tout ça.

Comment tous c’est changement ont eut lieu?

Il est passé en Moyenne Section dans une classe a double niveau avec les CP. Sa maitresse a compris sa façon de fonctionner. Elle ne le laisse pas s’ennuyer entre 2 activités. Elle ne part pas  a l’affrontement des qu’il ne fait pas se qu’elle veut. Et donc tous se passe bien. Même si du coup a la maison il se défoule, je trouve qu’il est quand même plus obéissant et plus calme. Il pique moins de crise. Forcement puisqu’il est moins frustré à l’école.

Concernant on activité du mercredi. Je l’ai inscrit au « parcours artistique ». Ce trimestre il fait Arts Plastiques, le suivant Musique et le 3eme Danse. Pour les personnes qui connaissent K ça peut paraitre étrange. Mais au fond de moi je suis sur que c’est la bonne décision. Il n’a pas forcement besoins d’apprendre  « canaliser son énergie » mais a exprimer ses émotions. Quoi de mieux que l’art tant qu’il ne peut pas mettre de mots?

A la maison tout n’est pas rose mais c’est quand même mieux!

Publicités

Déménager

Quand on c’est connut avec Chéri j’étais en cité U et lui dans un studio de 20m², à l’arrivé de notre grand on à du bien évidement changer d’appartement. On ne voulait pas de RDC, on ne voulait pas habiter trop loin de Rennes etc… Résultat on est en RDC dans la ville qu’on ne voulait pas. Et maintenant notre problème c’est que notre appartement n’est plus du tout pratique, mais on ne veut pas le quitter. On sait bien qu’il va falloir le faire, mais on n’y arrive pas. Il est trop petit mal foutu, mal équiper, le sèche linge est dans notre chambre, et on ne peut pas mettre de lave vaisselle, les enfants dorment dans la même chambre…

Mais

Il à une terrasse de 37m², il est dans une résidence avec parking, j’ai une bonne copine comme voisine, les enfants peuvent jouer dehors sans soucis.
Quand on déménage il est difficile de savoir se qu’on va trouver. Dans notre ville on a tout : école, pharmacie, commerces etc… et une boulangerie presque en face de chez moi. Je suis peut être bornée mais j’ai l’impression que je ne trouverais pas mieux !

Vêtements de grossesse

Comme je l’ai déjà dit dans un autre article je suis grosse. Pas juste un peut ronde hein, grosse!

Et des vêtements de grossesse en grande taille il n’y en à pas énormément. En plus j’aime bien être à l’aise dans mes vêtements.

Du coup je me demande si je ne vais pas me faire des trucs. Mais enceinte je risque de ne pas avoir trop le temps. Donc se matin je me disais que se serais peut être bien que je les fasses avant.

robe grossesse 1

robe grossesse 2

Et sinon pour les soutiens gorges je crois que j’ai trouvé se qu’il me faut sur le site Lemon Curve

Celui là

et

Celui là

Ils existent allaitement et maintien, maternité.  La seul chose qui me gêne c’est l’ouverture, il n’y à pas de double bonnet, du coup on voit tout le sein. Mais bon ce n’est pas grand chose. Ils font ma taille c’est déjà bien.

J’ai cru être enceinte

Jusqu’à la fin de la semaine dernière j’ai cru que ça y est j’étais enceinte.

Et puis mes règles sont arrivées!

A vrai dire je m’en doutais un peut, mais j’espérais.

J’espérais que bientôt j’aurais mes 3 enfants, que bientôt je pourrais penser à autre chose.

Et oui, comme me l’a un jour dit ma psy, je suis tellement investit dans mon rôle de maman que je n’arrive pas à penser à autre chose. Et en effet depuis que j’essaye d’avoir bébé3 je ne pense qu’à ça!

En plus les grossesse d’été j’en est assez, je voudrais, pour une fois, être enceinte en hiver. Se qui veut dire faire bébé bientôt. Sinon ça repousse de 6 mois, 1an. Et je ne voudrais pas plus de 3 ans entre mes enfants. Après je trouve que ça fait beaucoup.

Reprendre des études #2

Dans l’article d’avant je vous expliquait pourquoi je veut reprendre des études. Mais je ne vous est pas expliqué pourquoi j’avais eut envie de l’écrire.

Ce qu’il c’est passé c’est que j’ai discuté avec une copine pour lui dire que j’avais enfin trouvé ma voie. Et elle m’a dit qu’avec 5 bouches à nourrir je ferais mieux de trouver un travail, que j’aurais à peut près 40 ans quand je finirais mes études, qu’avec les devoirs des enfants et ma vie de Maman je n’arriverais pas à tout gérer etc…

Mais j’ai envie de dire « et pourquoi pas? » Pourquoi est ce que je ne pourrais pas? Pourquoi je devrais sacrifier ma vie? Pourquoi je ne devrai être qu’une maman? Pourquoi est ce que je ne pourrais pas faire se que je veut dans ma vie? Pourquoi est ce que je devrai faire se que tout le monde attend de moi?

Moi je trouve que je mérite mieux qu’un boulot alimentaire. J’ai le droit d’avoir un boulot que me plait, j’ai le droit de vivre une vie épanouissante.

Par ce que j’ai eut des enfants avant avant de finir mes études, par ce que j’ai choisit de faire les chose dans l’autre, je devrais avoir un boulot de merde tout le reste de ma vie? Je sais bien qu’il n’y à pas de sot métier, mais pourquoi je n’aurais pas le droit de faire celui qui me plait? Surtout que vu l’age auquel je commencerais à travailler et avec l’allongement du temps des cotisations retraites il y à peut de chance que je parte en retraite un jour ou l’autre. Alors autant faire un métier qui me passionne.

Oui ça ne sera pas facile, oui on aura encore des années compliqué. Mais autant les avoirs quand les enfants sont petits non? Par ce que trouver un travail sous payé et se faire virer quand les enfants seront ados je ne pense pas que se soit mieux. Autant avoir des problèmes de fric quand les enfants sont petits que quand ils seront ados et qu’ils voudrons tout le temps des trucs de marques pour faire comme les copains. Et qu’ils mangerons  comme 4! Et oui se sont des garçons.

Donc moi je dit que j’ai le droit de faire se qu’il me plait. Et puis ma mère à bien repris des études elle. Pourquoi pas moi? Je suis moins courageuse? (heu sans doute que oui en fait) Je suis moins intelligente?

Et puis même, beaucoup de personne change de boulot. Moi je n’ai même pas à changer en plus!

Donc que ça plaise ou non comme pour tout  si je veut le faire je le ferais!

Reprendre des études

Quand je suis tombée enceinte de Fils1 j’étais à la fac. Je faisait des études d’Arts du Spectacle. Je m’étais bien amusé l’année d’avant donc j’avais bien sur redoublée. Mais je ne m’en faisait pas.  Je me disais que j’avais le temps, j’étais jeune et sans attaches. Puis je suis tombée enceinte, et avec tout mes problèmes liés à ma grossesse je n’est pas trop fait attention à mes études. J’en est de très bon souvenirs mais bon je ne faisait trop rien pour les cours. Donc j’ai redoublé une fois de plus. Et du coup, plus de bourse bien sur.

En plus je me suis rendu compte qu’Arts du Spectacle c’est bien pour la culture générale mais que bon ça ne mène pas à grand chose quand même. Et je n’étais plus libre et sans attaches, j’avais un copain et un enfant donc je ne pouvais plus faire se que je voulais.

J’ai fait des minis formations, j’ai eut pleins de projets plus fantaisiste les uns que les autres. Mais rien ne me semblait vraiment réaliste et surtout réalisable.

Pendant ma première grossesse toutes les personnes que j’ai rencontrées mon bien démolie, ont bien appuyée là ou ça faisait mal, du coup j’ai eut peur de retombée enceinte, se qui (entre autre) m’a menée à consulter une psychologue. J’avais la chance d’être jeune et du coup de pouvoir bénéficier de la mission locale et des tarifs spéciaux en lien avec eux (2€ la consultation pour 10 consultations). Et cette femme m’a un peut réconciliée avec les psy. En effet ma mère et mes 2 tantes étant psy j’avais quelques aprioris quand même et j’avais l’impression de savoir se qu’elle me dirait. Mais non elle était différente.  J’ai réalisée que toutes les psys ne sont pas comme ma mère. Et ça fait du bien.

J’ai put m’avouer que, peut être, si depuis le lycée mes copines et mes ennemies (oui oui le mot n’est pas trop fort) me disais que je devrait être psy c’était pour une bonne raison. Que non se ne serais pas forcement « faire comme ma mère » la crise d’ado ça va 5 minutes mais il y à un moment il faut savoir se dire, que oui, des fois on peut ressembler à ses parents, et que non, ce n’est pas perdre son identité.

Tout ça pour dire que depuis Fils2 (décidément il va falloir que je leurs trouve d’autre nom quand même) j’ai une furieuse envie de reprendre des études.

En plus dans ma famille un bac pro qui ne sert à rien je trouve que ça fait tarte. Je suis l’ainé de 5 enfants, ma sœur qui vient juste après a 2 master et le frère d’après à un master et un diplôme d’ingénieur et en plus commence une thèse… Je me sent un peut mal à l’aise avec eux à cause de ça. On c’est toujours foutu de la gueule de notre père par ce qu’il n’avait rien comme diplôme et du coup maintenant j’ai l’impression que c’est de moi que tout le monde va se moquer. J’ai toujours eut des rêve de grandeur et là je suis quoi? Mère au foyer? Génial… Allez y rigolez…

Donc pour moi avoir au moins un diplôme Post Bac est très important.

Et il est vrai qu’être psychologue me tante bien. Mais pas n’importe où n’importe comment. Je voudrais faire ça en maternité ou en maison mères/enfants. Je trouve toute cette période tellement fascinante. De voire les événement qu’on pensais avoir oublié revenir à la surface comme ça. Les traumatisme oublié ressurgir.  Et en même temps tellement fragile. La femme certes, qu’on prend un peut trop pour un incubateur en oubliant qu’il s’agit avant tout d’un être humain qui vit un des moment les plus important de sa vie, tout en ayant les pires angoisses.  J’aimerais tellement pouvoir aider ses femmes à devenir mère à part entière, tel qu’elles le veulent, sans de battre contre les principes que tout le monde veut nous inculquer, sans angoisses irraisonnées. Pouvoir les écouter tout simplement. Sans les juger. Sans leurs dire que « mais non tout va bien se passer! ».

Leurs donner tout se qui m’a manquer en somme.

Pas pour réparer MES traumatisme non. J’ai réparé tout ça.

Mon expérience m’a fait prendre conscience de certaines choses. Et je ne peut pas rester là à me plaindre je trouve ça ridicule, je veut faire changer les choses. Faire bouger les mentalités. Et pour ça il faut être là!