Fils1

Dans un commentaire il y a quelques jours je disais qu’il fallait que je fasse un article sur mon premier fils, ainsi que sur cette grossesse.

Je souhaitait vous en parler car je suis tombée enceinte dans des conditions particulière.

En effet je suis tombée enceinte au bout de 5 mois de relation avec mon copain, et 2 mois de vie commune.

J’étais encore étudiante à la fac, en deuxième première année de licence arts du spectacle, on vivait dans 30m².

J’ai gardé ma chambre en cité U « au cas où ». J’avais un peut peur d’emménager avec lui de suite. Je n’avais jamais vécu avec personne depuis que j’avais quitté ma mère. Mais vivre chez mon père était devenu impossible. Il fallait que je parte sinon je serais devenu folle! J’étais en vacances entre ma première année de fac et ma deuxième première année de fac. Et lui il voulait absolument que je travail. Comme si dans le 56 c’était facile de trouver un travail d’été! Toutes les boîtes d’interim cherchaient des hommes ou bien marquaient qu’elles ne prenaient plus d’inscription d’étudiants. Mais pour lui il fallait que je trouve. hum lui aussi mérite un article je pense, ou 2, ou 3. Donc j’ai pris mes clics et mes clacs et je suis partie chez une copine. Un autre article pour vous raconter toute notre histoire a moi et Chéri. Donc on est sortit ensemble le 7 juillet 2007 (07/07/07) il parait que ça porte bonheur. En aout j’ai trouvé un travail à Brest et fin aout j’ai emménagé à Rennes chez mon copain.

Je devais avoir mes règles pour Noël mais arrivé au premier de l’an toujours rien! Je me doutais bien que j’étais enceinte. Mais je me disais que ce n’étais pas possible, 1 mois avant j’avais eut rendez vous, enfin, chez la gyneco de la fac pour avoir la pilule. J’attendais c’est P(bip) de règles pour prendre le premier comprimé. Je trouvais que j’étais fatiguée, j’avais mal au ventre et aux seins, comme quand mes règles vont venir mais il n’y avait rien.

Je me décide à faire un test de grossesse pas très longtemps après le 1er de l’an 2008. Résultat : positif! Je me souviendrais toujours des mots que j’ai dit à Chéri « Et maintenant on fait quoi? » par contre je ne me souviens plus du tout de se sa réponse. Je ne savais pas du tout quoi faire. On fait quoi quand on tombe enceinte? Je n’en savais rien du tout. Donc j’ai appelé l’espace médical de la fac. J’y suis allez avec mon copain (si, si c’est important de le souligner) on était aussi perdu l’un que l’autre. J’ai vu une infirmière, qui m’a bien expliqué quoi faire si je voulais le garder et quoi faire si je ne voulais pas. J’en est profité pour prendre rendez vous avec l’assistante sociale histoire d’avoir toutes les informations en mains. Après je suis allez voir un des médecin de la fac pour avoir une ordonnance pour une prise de sang pour le test de grossesse sanguin. Et là je me suis fait engueulée comme pas possible! Comme si c’était de ma faute si j’étais enceinte et que c’était sur et certain que je ne le garderais pas. Comme quoi la contraception d’urgence ça existe etc… J’en est parlé à l’infirmière que j’ai vu après le test de grossesse. Qui bien entendu était positif. J’ai eut la chance de le faire dans un grand labo et donc d’avoir les résultats dans la journée. Donc j’ai pris rendez vous chez un médecin généraliste. Il était bien mais il m’a orienté vers un cabinet de gynécologues pas loin disant que ça pouvais être plus simple vu qu’elles faisaient les échographies en même temps.

Il c’est avéré que c’était une TRÈS mauvaise idée. La gyneco n’a jamais compris que je garde le bébé je pense. Elle n’arrêtais pas de me souler avec la préparation à l’accouchement etc… Comme quoi si je ne faisait pas de préparation à l’accouchement je ne saurai pas m’occuper du bébé. Oui j’aurais voulut faire une préparation haptonomie, et oui je n’ai pas eut le temps! Entre les cours à la fac, les recherches d’appartement et les achats pour le bébé avec zéro budget.

A chaque fois que je venais la voire j’angoissais. Mais en même temps je me sentais tellement mal que je pensais que c’était normal, que j’étais cinglé de le garder, que je ferai mieux de faire une fausse couche etc..;

Ce n’est pas pour rien que je suis passée de 80 à 120kg. Voire plus au moment de l’accouchement. J’étais méconnaissable tellement j’avais gonflé à cause de l’eau. Car oui j’ai fait en plus de la rétention d’eau. Je crois sans mentir que je suis arrivé dans ma chambre de clinique (donc après l’accouchement) à 150kg. Je pissais des litres et des litres de flotte!

Pendant ma grossesse j’ai passé des nuits entière à pleurer, me demandant si je ne faisait pas la plus grosse connerie de ma vie. Est ce que me copain serais toujours là a la naissance du bébé, est ce que j’arriverais à m’occuper de lui. Vu que tout le monde me disais que m’occuper de mes frères et sœurs. Et le pire c’est que je les aient tous cru. J’ai cru que je ne serais pas une bonne mère, que je ne m’en sortirais jamais, que pour être une bonne mère et bien élever son enfant on doit avoir tout préparer depuis qu’on est ado. Je serais maman à tel age, mais je serais mariée avant, j’aurais une « bonne situation », une maison etc… Donc je me sentais coupable de vouloir cet enfant, je me disais que j’aurais dut avorter, que j’étais égoïste de le garder. Je ne sais pas si c’est à cause de ça oui quoi mais ma tension était élevée chez la gyneco, et plus le terme approchait plus elle était élevée, je suis même allez pour faire un enregistrement d’une heure ou deux je ne sais plus le jour de l’anniversaire de Chéri à la clinique. Mais là elle est redescendu à la normal.
grossesse

Même sur le plan physique la grossesse à été très dur. Hormis la prise de poids j’ai eut des sciatique à répétition, des mots de tête et d’horribles brulure d’estomac. Le truc horrible qui te réveil la nuit et t’empêche de dormir, l’impression d’avoir l’estomac en feu et d’en avoir qui coule le long de la gorge.

 

Puis il a bien finit par falloir accoucher. Ça à commencé à 6h du matin le 14 aout 2008, mais fils1 devait naître le 14 SEPTEMBRE 2008! Se qui veut dire que rien n’y personne n’était près, moi la première! Je ne comprenais pas trop se qui m’arrivais. Je stressais plus que tout, car d’une on avait pas de lit pour lui et de deux je n’avais pas eut le temps de faire un seul cours de préparation à la naissance. Mais selon les sages femmes on apprend pas à accoucher se n’est pas un concours. Mouais. J’aurais quand même bien aimé avoir une idée de se qui m’attendais. Mais bon de toute façon personne n’aurais pu me préparer à CA. Une sage femme conne comme ses pieds, un anesthésiste encore plus con! La sage femme arrive et me dit  » le travail de démarre pas on va vous pauser une péridural! », « heu quoi? Mais j’ai pas mal à se point là, je n’en veut pas de la péridural! », « mais madame il faut la pauser ça va détendre le col et permettre de bien s’ouvrir », « ah ok. Bon d’accord mais on peut attendre un peut? », ‘Bon il est midi l’anesthésiste mange on vous la pause à 14h ». Pas le choix hein? 14h arrive, anesthésiste non! Il arrive vers 15h si mes souvenirs sont bon. Il fait sortir tout le monde une infirmière reste avec lui. Elle n’est pas plus maligne que les autres. Au lieu de m’aider à gérer les contractions elle me sort comme l’autre con que j’ai qu’à ne pas y penser! Oui oui vous avez bien lu! Ils n’ont jamais dut accoucher eux ça c’est sur! Ne pas penser à une contraction! Très drôle! Bon c’est pausé. Il y à juste un problème elle ne marche que d’un côté. On le refait venir mais bon bien sur ce n’est pas de sa faute hein! Re bordel et repose de la péri. Là elle fonctionne des deux côté à peut près mais vraiment pas fort.

Le travail ne s’accélère pas vraiment mais ma tension fait la con et monte à 20 si je souviens bien. Donc là c’est un peut la panique. Mais moi je ne me sent pas si mal que ça. Mais pose de la perf pour déclencher le travail. Là j’ai bien mal et la péri heu bah ça ou rien c’est pareil! J’ai beau appuyer sur le bouton ça change pas grand chose! Le col ne se dilate pas très bien donc je ne doit pas pousser même quand j’en est envie! Plus facile à dire qu’à faire. Et au moment de pousser personne ne m’avait dit comment faire du coup je ne m’y prenait pas bien je pense. Je ne sais pas trop c’était bizarre, j’avais mal mais je ne sentais plus la fin des contraction du coup bébé ne sortait pas. En plus mon utérus était encore très haut du coup il remontais après chaque poussé, une infirmière ou aide soignante ou je ne sais plus quoi à dut venir pour le maintenir en bas, vachement pratique! Mais il ne voulait toujours pas sortir! La sage femme me sort « si il ne sort pas à la prochaine on fait venir la gyneco pour la ventouse! » prochaine contraction je pousse tout se que je peut elle me fait episiotomie je hurle comme une possédée et bébé sort! Si des femmes m’ont entendut elle ont du avoir peur mais je m’en fiche! ça m’a donné une force incroyable et du coup il est sortit sans dispositif d’aide! Et pour moi c’est ça le plus important. Mais au moment de me recoudre la sage femme me pique la cuisse et m’engueule par ce que je lui dit que j’ai mal! Là j’ai cru halluciner! Selon elle je ne pouvais pas avoir mal. Bah j’ai du rêver alors…

 

naissanceOn me remonte dans ma chambre et on essaye de faire téter bébé. Mais il ne veut pas! Il ne tète pas. Il est trop fatigué, trop jeune pour téter. Il perd du poids tout les jours. Je n’es pas finit de m’inquiéter pour lui. Je suis obligée de lui donner des complément pour qu’il grossisse un tout petit peut. Car il à perdu plus que se qu’il à le droit. Je pleur encore et toujours. Par ce que je ne sais pas quoi faire, par ce que je veut rentrer chez moi, par ce que j’ai peur de ne pas être une bonne mère, par ce que j’ai peur qu’il meurt. Ah et par ce que j’ai peur de mourir moi. Ma tension ne veut pas redescendre, je suis toujours à 14-15 même avec les médicaments.  Une nuit j’ai fait une crise de nerf et la pauvre aide soignante en à pris plein la tête. Mais au moins après ils ont arrêter de passer soit les uns après les autres tout en ayant le culot de me dire qu’il fallait que je me repose. Sauf que c’est impossible quand on est dérangé toutes les heures. Soit tous en même temps et du coup il y a tellement de monde dans ma chambre que je suis presque obligée de sortir!

Pour finir une sage femme à trouvé le truc de donner un bout de sein en silicone pour que bébé puisse téter. Ça à bien marché et il enfin pu prendre le sein. J’ai enfin pu sortir, surtout pour pas que je devienne folle je pense, ils auraient bien voulut me garder mais on bien compris que c’était pas possible.

Je ne sais pas si c’est dut à tous se que je viens de raconter, ou si c’est juste son caractère mais on à toujours des problèmes d’autorité avec lui. Il  n’écoute rien, il ne veut en faire qu’à sa tête. J’ai toujours plus ou moins culpabilisé de ne pas l’avoir voulut à la base. J’ai toujours eut l’impression que je devais en faire deux fois plus par ce que j’avais penser à ne pas le garder.  Ca va un peut mieux avec ma culpabilisée mais j’y pense encore des fois quand même.

 

sortie

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Fils1

  1. ben dis donc dur dur !! j’en ai pleuré! moi mon fils je le trouve assez dur et d’ailleurs je n’en ai qu’un …mais je lui impose des limites, je vois son père lui laisse tout faire et je dois dire stop ce n’est pas parce qu’on se fache que nos petits nous aimeront pplus au contraire les enfants aiment les regles et un cadre ça les rassure…mais rien n’empeche de sortir du cadre de temps en temps 🙂 la vie serait trop monotone !

    • oh bin désolée je ne voulais pas faire pleurer.
      Il en à des limites! Mais comment dire? Il s’en fiche! C’est comme si il se sentais au dessus des lois, au dessus des limites!
      L’autre jour on en parlais avec son père et une phrase de « Taxi » le résume assez bien! « Ah si j’avais vu le panneau 50, je croyais que c’était pour les skateboard » ou quelque chose qui s’en approche. C’est bon pour les autres mais lui il est au dessus de ça!

  2. Qu’est-ce que ça à du être dur, je n’en reviens pas de la méchanceté gratuite des intervenants médicales que tu as eu ?!?!? C’est quand même dingue.
    Tes dessins représentent bien ton écrit 😉
    En espérant que d’avoir tout posé par écrit fait du bien 🙂

    • C’était il y à bientôt 5 ans donc depuis je m’y suis faite, j’ai fait une thérapie et j’ai eut une autre grossesse avec des intervenants plus géniaux les uns que les autres! Donc ça va beaucoup mieux oui. Mais je suis toujours sur le cul quand je repense à tout ça!!!!!!!

  3. En tout cas je suis pas parti, je compte bien être la encore très longtemps.
    Par contre on vivait dans 20m² pas 30 et avec plein de chose dont une cinquantaine de lego StarWars, 2 PC et 2 télé….
    En tout cas je ne regrette pas d’avoir eu nos 2 enfants magnifique et diabolique enfants avec toi et je compte bien avoir un 3eme et de préférence une petite fille a son papa :))

    • 2 Télés?? ça ne ne me souviens pas. Et il y avait aussi un rat et deux poissons rouge si tu veut tout raconter! mdr
      Oui c’est vrai notre terrasse est presque 2 fois plus grande que notre ancien appart!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s