AllaitementS

Je tien à préciser avant même de commencer que je vais parler de MES allaitements! Des personnes peuvent s’y reconnaitre d’autre pas. Il ne s’agit pas ici de juger qui que se soit. Juste de parler de se que J’AI vécut. Comme chaque femmes est différentes, chaque allaitements le sera, de fait, aussi.

Je  me lancer dans un sujet qui peu faire débat j’en suis consciente mais il s’agit d’une partie essentielle de mon rôle de maman, je ne peu donc le passer sous silence afin de ne pas faire de vague ou d’éviter le débat. En même temps je ne me mouille pas trop, je ne suis même pas sûr qu’une seul personne est lut l’article.

Pour bien resituer j’ai 2 enfants. Que j’aime aussi fort l’un que l’autre, bien que dès la conception ils aient été différents.Je parlerais de tout ça dans un autre article. Et qui dit grossesses et enfants différents dit, inévitablement, allaitements différents.

Pour mon premier enfant, et donc mon premier allaitement, ça à très mal débuté. Fils1 est né à 36SA+5, se qui fait un peut plus d’un mois avant la date prévu, il n’était pas considéré comme prématuré car d’un bon poids. Je l’ai tout de suite eut avec moi là dessus tout va bien. Mais là où ça se gâte c’est quand on à voulut lui donner le sein. Quand je dit on je parle de moi, le papa et les sages femmes. Mais pas moyens de lui faire prendre, il ne voulait pas, il n’aspirait pas rien. Il à passé comme ça 48h en ne mangeant rien et en perdant plus de poids que se à quoi il avait le droit (10% du poids de naissance), les sages femmes ont tout fait pour qu’il prenne, certaines avec douceur d’autre, beaucoup moins. Ça n’a pas été un moment facile. Et pourtant se n’était que le début. Pour finir c’est ma mère qui m’a aidé, avec patience et douceur, des allaitements elle en a vécut 5 donc elle sait de quoi elle parle, se qui n’est pas toujours le cas des sages femmes je crois. Tout ceci remonte à 4 ans 2/1 donc je ne me souviens plus de tout dans les moindres détail, mais je me souviens qu’une sage femme à eut l’idée du bout de sein en silicone. Et là il à vraiment commencé à téter, je ne saurais dire vraiment pourquoi, mais sans doute qu’il arrivait à mieux prendre le sein. Il était vraiment très faible, il passait son temps à dormir, il tétait trois gorgé et hop il se rendormais, donc obligé de le réveiller pour qu’il continu et prenne vraiment tout se dont il avait besoins. Et tout ça à duré 1 mois, le jour ou il aurait dut naitre il à pris le sein sans soucis. Mais pendant 1 mois ça a été l’enfer. Obligé de réveiller son père la nuit pour qu’il le réveil dès qu’il s’endormait sur le sein. Des crises de larmes par ce que je n’arrivais pas à donner le sein comme toutes les autres mères. Et des peurs aussi, peur qu’il se laisse mourir de faim, peur de ne pas pouvoir continuer comme ça,par se que j’étais trop fatiguée etc… Mais au bout d’un mois il à bien voulut téter, sans soucis, mais toujours avec le bout de sein en silicone, il s’y était habitué. Mais 15 jours après je crois je lui est fait la blague de lui donner sans le silicone et tant qu’il à eut très faim pas de soucis, il prenait mais à un moment il c’est rendu compte qu’il manquait un truc. Et petit à petit comme ça, c’est passé nickel. Alors que je lisais partout qu’il ne pourrait jamais s’en défaire etc… Et bien si!

Mais il à toujours été un gros demandeur. Il tétait vraiment très souvent, toute les 2 ou 3h même à 6mois. Et vers 6 ou 7 mois c’est passé à toutes les heures voire tous les 3/4h. Et là moi j’en pouvais plus. Ce n’était pas un besoins de succion car il avait une tétine. Non il avait, vraiment, faim. Et là moi j’ai pas suivit, tout c’est mois sans dormir, c’est angoisse j’en pouvait plus. Du coup à 8 mois je lui est donné le biberon, avec de la farine. Je sais c’est pas bien mais bon là j’en pouvais plus. Et avec le recule je me dit que j’ai sans doute pas mal fait par ce qu’il à commencé à avoir un sommeil plus calme et à dormir la nuit. Il n’avait pas l’air gavé, de toute façon je ne l’ai jamais obligé à finir un biberon. Je préférais faire un biberon pour rien que l’obliger à le boire.

Quand je suis tombée enceinte du deuxième j’ai (entre autre)  eut peur que toutes c’est galères recommencent, je m’étais donc préparée a devoir donner le biberon a mon deuxième des le début, car  je ne me sentais pas capable de revivre tous ça en ayant déjà un enfant a m’occuper.

Par chance pour cet allaitement des le début tout a été différent. Fils2 a tété des la salle de naissance.  Il devait avoir 1/4h, 1/2h la première fois.  Ça a été une grande joie et un immense soulagement. J’allais surement pouvoir vivre un vrai et long allaitement. En cela je n’avais pas tord, je l’ai allaite pendant 15 mois. Ce ne fut pas un allaitement sans remous mais au moins beaucoup plus simple, il tétais quand même beaucoup, il ne voulait pas de tétine, il passait tous son besoins de succion sur le sein. Et la tétée juste pour le besoin de succion ça fait mal au bout d’un moment. Je trouve ça très désagréable.

Tout ça pour dire que pour moi l’allaitement c’est une chose naturelle, mais se ne sont pas que des bons souvenirs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s